La SACD créée des opportunités pour ses auteurs dans le domaine de la réalité virtuelle : concours, accompagnement de projets, master classes, journées de réflexion. Présente au Forum Screen4All 2016 où se sont exprimés une cinquantaine d’experts sur des sujets touchant à la réalité virtuelle, à la vidéo à 360° et à la réalité augmentée, elle en a ramené une série d’articles. Cette semaine : VR & documentaire.

VR et documentaire

30% des films produits en VR sont des documentaires. Au Forum Screen4All, Lukasz Rosinski (The Farm 51) et Jens Monath (ZDF) ont dialogué sur leurs expériences passées et les programmes qu’ils préparent.

"Faire vivre au spectateur des situations dangereuses."

Lukasz Rosinski a évoqué Chernobyl VR Project, une immersion dans la zone contaminée de Chernobyl vingt ans après la plus grande catastrophe nucléaire de tous les temps. En utilisant des images d’archives et la réalité augmentée, le jeu permet au spectateur de se promener dans les ruines de la zone en découvrant par le biais images d’archives la vie que l’on y menait autrefois.

Lukasz Rosinski : La VR est intéressante pour faire vivre aux spectateurs des situations qu’ils ne pourraient pas vivre autrement, comme des situations dangereuses. Avec la VR, vous pouvez vivre différentes expériences de ce type : grimper, vous suspendre… Vous pouvez aussi découvrir une zone contaminée interdite à la population, comme c’est le cas dans "Chernobyl VR Project".

Jeu et sensibilisation

L’évocation de grands enjeux sociétaux via la VR est une clef de l’univers bâti par The Farm 51, la société polonaise productrice du jeu. Farm 51 utilise des technologies de pointe en considérant que l’engagement du spectateur sera ainsi plus fort.

Lukasz Rosinski : Avec "Chernobyl", nous voulions amener les mécaniques du jeu à un niveau supérieur pour produire un état des lieux interactif de la catastrophe. Nous avons utilisé les possibilités offertes par la VR aujourd’hui pour élargir le plus possible l’expérience en pensant à un futur public. Nous avons testé toutes les applis imaginables. Nos investisseurs étaient aventureux : le jeu est sorti maintenant que la VR commence à devenir à la mode, mais eux avaient investi il y a deux ans déjà.

Chernobyl VR Project vise à documenter le site dans son état actuel, mais aussi à rendre hommage aux victimes du drame. Un pourcentage de la recette de la vente est reversé à des associations qui travaillent sur le terrain.

Quand utiliser la VR ?

Jens Monath, réalisateur et producteur à la ZDF de l’émission Terra X (3.5 M de téléspectateurs), voit dans la réalité virtuelle une manière de renouveler l’intérêt du public pour le documentaire en général et de renouveler son émission. Pour l’instant, la forme adoptée est le tournage en 4K pour la diffusion télévisée et la présentation d’une expérience à 360° en ligne. Comme pour Note on Blindness d’Amaury La Burthe, l’expérience 360° complète un documentaire traditionnel.

Jens évoque l’expérience Mowgli et les enfants sauvages, reprise sur ARTE (mais indisponible aujourd’hui). Couplée avec un documentaire de 56 minutes, l’expérience en 360° permettait « d’adopter la vision d’un enfant qui a grandi dans la nature, loin de toute civilisation humaine ».

Le repérage pour la VR

Jens Monath : "Mowgli et les enfants sauvages" mixe deux types d’images. La décision compliquée à prendre, c’est : quand utiliser la VR ? Pour le moment, la technologie apparaît comme cool en soi, mais ce ne sera pas éternel. C’est une technologie lourde, et la réussite du 360°, l’utilisation possible des images, dépend énormément de l’expérience du cameraman. Il y a eu des jours sur "Mowgli", on l’on n’a pu stitcher qu’un seul plan (stitch : montage de l’image VR). Après cette expérience, j’ai travaillé avec un autre cameraman, plus expérimenté, qui repérait les sites et me disait s’ils convenaient ou pas pour la VR.

Comme Lukasz Rosinski, Jens Monath cherche à faire vivre au spectateur une expérience impossible à éprouver dans la réalité. Avec Terra X, il a présenté un second projet en immersion qui permet de s’approcher au plus près possible d’un volcan en activité. Cette expérience accumulée a stimulé la ZDF qui prépare aujourd’hui une série historique en VR.

Dans la même rubrique

Liens utiles