Accueil du site / Home_fr / Actualités / Vie de la Maison des Auteurs / Retour sur l’Assemblée générale de la SACD

Sur la scène du Théâtre de Poche

Un environnement intimement lié à la création – comme il se doit – pour l’assemblée statutaire des membres de la SACD, le 7 juin. Une assemblée qui a réuni une cinquantaine d’affiliés, mobilisés notamment par l’élection de trois nouveaux membres pour le Comité belge. Ce sont les noms de Julie Annen, pour le spectacle vivant, Yves Hanchar, pour l’audiovisuel et Pierre Santos pour le multimédia qui sont sortis des urnes. Nous les en félicitons.

Comme pour l’AG de la SCAM, la présentation des résultats – positifs en dépit du contexte difficile –, le compte-rendu des grands chantiers de la Maison des Auteurs et des projets d’action culturelle ont été suivis d’un court questions-réponses. Luc Jabon, président de Pro Spere (Association professionnelle de la création audiovisuelle) a ensuite pris le micro pour présenter un projet d’étude critique sur les choix stratégiques de la RTBF, contestables en particulier pour l’avenir de la création audiovisuelle.

Les deux assemblées se sont clôturées par un cocktail, auquel nous ont rejoint plusieurs invités extérieurs, opérateurs culturels, représentants d’associations, contacts professionnels et politiques, dont la Ministre de la Culture de la Communauté française, Fadila Laanan. Un moment privilégié pour les membres des Comités belges et les équipes de la Maison des Auteurs, heureux de rencontrer les créateurs au service desquels ils travaillent et évoquer sans tabou les grandeurs et servitudes du métier d’auteur.

Un espace d’expression démocratique

Les Assemblées générales des sociétés d’auteurs attirent rarement un public très nombreux. C’est vrai en Belgique et davantage encore en France, quel que soit le répertoire considéré. « C’est parce que tout va bien, que les membres sont satisfaits du fonctionnement de leur société », entend-on en général. Bonne nouvelle, donc. D’ailleurs il suffit qu’un élément de tension apparaisse dans la gestion pour que les salles se remplissent, que les passions se réveillent (comme ce fut le cas il y a quelques années au Conseil d’Administration de la SCAM à Paris).

Les AG sont avant tout une obligation statutaire. Un moment démocratique important, parce qu’il permet à chacun des membres de faire valoir un point de vue, de contester les comptes, les barèmes ou les décisions stratégiques prises par les Comités. Le lieu pour formuler des propositions, pour tester une idée auprès de la communauté des adhérents. C’est capital pour les sociétés coopératives qui, comme les nôtres, sont gérées par et pour les auteurs.

Vous avez une suggestion créative à formuler à ce propos ? Une piste audiovisuelle pour rendre passionnante la lecture des rapports annuels ? Une mise en scène appropriée pour dynamiser la séance plénière ? Merci de nous en faire part !

Adhésions 2009

Comme nous avons eu l’occasion de le souligner à l’occasion des Assemblées générales, le nombre de nouveaux membres ne cesse d’augmenter : 173 adhésions à la SACD (en Belgique) portant le total des membres à 2.057 (décembre 2009).
Rappelons que les conditions d’admission sont plus contraignantes que pour d’autres sociétés d’auteurs, puisqu’il est nécessaire qu’une œuvre ait été publiée (littérature) ou qu’elle ait fait l’objet d’un contrat de diffusion (audiovisuel) ou de représentation (spectacle vivant) pour adhérer à l’une de nos sociétés.
Du côté des démissions, les chiffres sont inversement proportionnels, puisque nous ne déplorons que 2 départs à la SACD.

Dans la même rubrique

Liens utiles

Documents à télécharger