Accueil du site / Home_fr / Actualités / Vie de la Maison des Auteurs / Comités belges SACD et Scam, rappel

Les assemblées générales 2014 de la SACD et de la Scam Belgique approchent. L’appel à candidatures pour les deux postes à pourvoir au Comité belge de la SACD (répertoire cinéma-télévision et dramatique-lyrique) s’est clos ce vendredi 21 mars. L’occasion de rappeler, avant d’ouvrir le vote, la composition des comités et le résultat des élections en 2013.

Présidence SACD

L’assemblée générale de la SACD, qui s’est tenue le 6 mai 2013, a été l’occasion de renouveler le Comité belge. Composé aujourd’hui de Luc Jabon, Julie Annen, Aurore Fattier, Yves Hanchar, Annabelle Perrichon, André Buytaers, Brice Cannavo, Fré Werbourck, Isabelle Wéry, Martine Doyen, Miguel Decleire, Myriam Saduis, Stéphane Arcas et Vanja d’Alcantara, le Comité belge a réélu Luc Jabon au poste de président et désigné André Buytaers et Stéphane Arcas comme vice-présidents.

Présidence Scam

L’assemblée générale de la Scam s’est tenue le 3 juin 2013. Sept postes étaient à pourvoir au sein du Comité belge. Ont été élu pour un mandat de quatre ans, aux postes d’auteurs d’oeuvres audiovisuelles : Dominique Loreau et Valère Lommel, aux postes d’auteurs de l’écrit : Caroline Lamarche, André Dartevelle et Antoine Tshitungu Kongolo et dans la catégorie auteur d’oeuvres sonores : Paola Stevenne.

Lors de sa première réunion, le Comité belge de la Scam a réélu Alok Nandi comme président et désigné Jean-Luc Outers comme vice-président.

A Paris

A Paris, le conseil d’administration de la SACD a réélu Jacques Fansten à sa présidence. La surprise provient de la Scam, qui a élu pour la première fois depuis sa fondation une femme à la présidence de la société. C’est désormais un trio féminin qui se trouve à la tête de la Scam France : Julie Bertucelli (Présidente), Lisa Blanchet (vice-présidente) et Anne Georget (trésorière).

Pour ceux qui la découvriraient encore, Julie Bertuccelli est titulaire d’une maîtrise de philosophie. Elle s’est initiée au documentaire aux Ateliers Varan en 1993. Elle réalise alors son premier documentaire Un métier comme un autre, puis Une liberté ! (1994), La fabrique des juges (1997), Bienvenue au grand magasin (1999), Un monde en fusion (2006), Otar Iosseliani, le merle siffleur (2006 – coll. Cinéma de notre temps), Le mystère Glasberg (2008) et un portrait d’Antoinette Fouque (coll. Empreintes).

Depuis, Otar est parti (2002) dont elle est co-scénariste, l’a révélée au grand public (une vingtaine de prix en France et à l’étranger dont le César de la meilleure première œuvre et le Grand Prix de la Semaine de la Critique à Cannes).

Réalisatrice de L’Arbre (2010), elle a commencé sa carrière comme assistante de Krzysztof Kieślowski, Otar Iosseliani, Bertrand Tavernier, Rithy Panh, Emmanuel Finkiel, Jean-Louis Bertuccelli… Son prochain documentaire La Cour de Babel, coproduit par Arte, est sorti depuis peu.

Dans la même rubrique

Liens utiles