Accueil du site / Home_fr / Actualités / Du côté des auteurs / PEN Club, stylos brise-chaînes

Sous la Présidence de Jean Jauniaux, le PEN Club Belgique recentre ses activités sur deux axes prioritaires : la promotion de la littérature et la défense du droit à la liberté d’expression.

Nouveau souffle

En 1921, à Londres, naissait le PEN Club, organisation destinée à promouvoir la littérature et à défendre la liberté d’expression des auteurs (au sens large). Un an plus tard, en 1922, se créait le Pen Club Belgique, l’un des premiers centres nationaux avec les USA et la France. Présidé jusqu’en 2015 par Huguette de Broqueville, il avait fini par paraître désuet à certains.

Repris en 2015 par Jean Jauniaux, l’actuel Président, le PEN se recentre sur ses objectifs premiers. Il défend la littérature et ceux qui la pratiquent particulièrement les auteurs menacés dans leur liberté d’expression, par la censure, la prison, voir pire.

Cette nouvelle orientation, accompagnée par l’organisation de conférences et d’événements littéraires, s’est traduite par de nombreuses adhésions qui dessinent une cartographie plurielle de la scène littéraire belge contemporaine. Tom Lannoye, Corinne Hoex, Isabelle Wéry, pour ne citer qu’eux, en sont aujourd’hui membres.

Actions politiques

Les Actions "politiques" de PEN, fondamentales, ont soutenu en 2016 Ashraf Fayad, poète palestinien condamné en Arabie Saoudite à 800 coups de fouet et à la peine de mort - convertie en 8 ans de prison - pour apostasie. Ashraf Fayad a été proposé pour le Prix Nobel de Littérature, et le PEN a, en collaboration avec son homologue flamand, publié 16 poèmes de 50 mots symbolisant les 800 coups de fouet de sa condamnation, des actions symboliques répercutées auprès des ambassades et assorties de courriers de membres.

PEN Club a fait membre d’honneur en 2016 deux poétesses et une journaliste : Mahvash Sabet (poétesse, Iran), Narges Mohammadi (journaliste, Iran) et Fatima Naoot (poétesse, Égypte), toutes trois emprisonnées. Sa mobilisation pour Asli Erdogan s’est insérée dans le mouvement international en faveur de l’écrivain turque, emprisonnée à Istanbul depuis le 19 août.

Adhérer au PEN, accueilli dans les locaux de la Maison des Auteurs, rue du Prince Royal, 87 à 1050 Bruxelles, c’est défendre des voix, des corps, une parole libre. Pour se tenir au courant de son activité, il suffit de liker sa page Facebook.

Dans la même rubrique

Liens utiles