Les enjeux de la numérisation

Incontournable dans le paysage littéraire, la SCAM représente plusieurs dizaines de milliers d’auteurs et ayants droit littéraires, en Belgique et à l’étranger. Leur répertoire conjoint rassemble des centaines de milliers d’oeuvres : romans, nouvelles, poésies, essais, chroniques, articles journalistiques, critiques, portraits, scénarios, ouvrages pédagogiques, oeuvres scientifiques, créations humoristiques, bandes dessinées, albums pour enfants, illustrations, cartoons, créations graphiques… Soit des milliers d’oeuvres éditées, récentes ou plus anciennes (voire épuisées).

Cette diversité créatrice est désormais appelée à être exploitée par de nombreux diffuseurs, sur de nouveaux supports(notamment numériques) et de réseaux, lesquels aspirent, à leur tour, à participer à la création de nouvelles œuvres et de nouveaux formats.

Aujourd’hui, nous vivons un bouleversement de l’économie du livre qui s’accompagne d’un développement important du nombre potentiel d’utilisateurs de nos répertoires. En multipliant en conséquence les modèles économiques et techniques d’exploitation, ce développement ne peut légalement s’envisager sans les auteurs, leurs autorisations données pour l’utilisation de leurs œuvres et leurs rémunérations issues des exploitations.

La SCAM est votre interlocutrice (aux côtés de la SACD, de la SOFAM et de deAuteurs) pour obtenir l’autorisation de ses adhérents

Vous avez un projet qui exploite des oeuvres littéraires ou graphiques (lecture publique, édition numérique, plate-forme Internet, blog scientifique, application pour téléphone mobile…) et vous souhaitez connaître vos obligations en terme de droits d’auteur ? Chaque situation doit être étudiée spécifiquement afin de permettre de dégager la réponse juridique et économique la plus adaptée.

Contactez notre Service des utilisateurs avant de vous lancer dans votre projet.

Valérie Josse, secrétaire générale de la SACD-SCAM en Belgique, responsable du service autorisations et perceptions
vjosse sacd-scam.be
T +32 (0)2 551 03 20
F +32 (0)2 551 03 25

Liens utiles