Accueil du site / Home_fr / Actualités / Activites culturelles / La SACD et la Scam au Festival VariaSons !

Du 2 au 4 juin, le festival VariaSons, consacré à la création sonore et radiophonique aura lieu au Théâtre Varia. La SACD et la Scam s’y associent pour une rencontre sur la fiction radiophonique, des séances d’écoute de nos Prix radio 2015 et une nuit de radio.

F®iction, Conversation autour de la fiction radiophonique… qui frotte, qui pique - 60’ - 15h30

Nous vous convions à une heure de conversation débridée autour des enjeux de la fiction radiophonique : son histoire ; son écriture spécifique ; ses différentes formes (classiques et émergentes, série, live, story-telling, documentaire,…) ; ses modalités de production (bourses et soutiens financiers), de diffusion (hertzienne, web, live…) et ses perspectives futures.

Cette rencontre en partenariat avec la SACD est organisée par Florent Barat, représentant de la fiction radiophonique au Comité belge.

Séances d’écoutes des Prix radio SACD et Scam 2015

Come, Come de Candy Saulnier et Isabelle Dumont - 35’ - 18h30

Come Come est né d’une interrogation fascinée sur la figure des sirènes, à partir de celles d’Homère, qui révélèrent à Ulysse un « trésor » de science. Quel était-il ? L’histoire ne le dit pas. Mais si les sirènes revenaient dans notre monde contemporain, quel serait ce « trésor » adressé aux humains ? Dans une fiction empreinte de réalisme magique, Isabelle Dumont et Candy Saulnier nous guident à la découverte de cette énigme à travers un voyage vocal et musical.

Cette fiction radiophonique est la première partie d’un diptyque sur les sirènes dont la prochaine étape prendra la forme d’un récital scénique. Come come a reçu le Prix SACD 2015 de la fiction radiophonique, les membres du Comité ont en ces termes salué ce travail : "Parce que dans le chaos du monde, au milieu des cris et des alarmes, on a encore besoin de se faire piéger par la douceur. Nous avons été envoutés par les voix de Candy Saulnier et Isabelle Dumont, deux sirènes qui débarquent dans l’océan mouvementé de la fiction radiophonique. Avec Come Come, elles vous embarquent dans une traversée mythologique et poétique à la recherche des dernières chimères. À l’arrivée, les sirènes, vous y croirez, vous aussi."

Toxcity de Marc Monaco, Sarah Fautré et Eric Collard - 180’ - 20h

Toxcity est une plongée dans une polyphonie liégeoise d’où émerge une approche riche, lucide et complexe de la toxicomanie. Comment les héroïnomanes occupent-ils la ville ? Quelle place veut-on leur laisser ? A travers quarante ans d’une histoire orale scindée en trois épisodes − Chasser le dragon ; Trottoirs, portes et couloirs ; L’épreuve du labyrinthe −, ce documentaire part à la rencontre de témoins, héroïnomanes, commerçants, voisins, acteurs judiciaires et sanitaires qui interagissent, se confrontent et apprennent à vivre ensemble. Un voyage d’où l’on sort avec un autre regard sur les « tox » et avec une conscience plus aigüe de notre humanité.

Toxcity a reçu Prix Scam 2015 du documentaire radiophonique : "Entrer dans Toxcity, c’est s’ouvrir à une pratique de la radio qui se veut libre. Marcher dans Toxcity, c’est faire une plongée de trois heures dans une polyphonie liégeoise d’où émerge une approche riche, lucide et complexe de la toxicomanie. Se poser dans Toxcity, c’est se prendre d’amitié pour ces personnes, les tox, qu’on croise dans la rue et qu’on évite du regard. Errer dans Toxcity, c’est se perdre dans une histoire, celle du Liège de ces 30 dernières années, une histoire où se racontent la résistance, l’abandon, l’enfer et l’amour de la vie. Sortir de Toxcity, c’est revenir d’un voyage au long cours avec une conscience plus aigüe de notre humanité. Repenser à Toxcity, c’est remercier du fond du cœur Sarah Fautré, Eric Collard et Marc Monaco pour cette très belle réalisation et c’est leur accorder le prix Scam du meilleur documentaire radiophonique."

Nuit des sons : Nous sommes tous des sons de la nuit

Dans la nuit du 4 au 5 juin 2016 et pour clore le festival la Scam a six heures pour mener en direct une nuit de radio, animée par Vincent Delbushaye.
Des autrices et auteurs ouvrent leurs valises pour vous faire écouter des moments de radio qu’on entend peu ou pas assez. Des voix de femmes et des voix d’ailleurs, des voix qui caressent et consolent, des voix qui ouvrent des brèches.
Entre une archive du discours de Lumumba, des chants révolutionnaires, le rire d’un humoriste et le quiproquo familial, il y aura aussi du live et de la musique en pagaille.

Programme de la nuit

- Minuit : Présentation
- 00h10 : Loredana Bianconi & Jean-François Gava : chants populaires et révolutionnaires italiens
- 00h40 : L’Adieu aux larmes de Radio Moniek, épisode 1, Moniek nie
- 01h10 : Archives sonores
- 02h00 : L’Adieu aux larmes de Radio Moniek, épisode 2, Moniek tique
- 02h30 : Écoute des Habitués de la nuit, un documentaire de Cabiria Chomel
- 03h10 : Invisibilités, Restitution d’un bien mal acquis, Lecture par Peggy Pierrot et Nathalie Mellinger.
- 03h40 : Archives sonores
- 04h00 : L’Adieu aux larmes de Radio Moniek, épisode 3, Moniek s’explique
- 04h30 : Écoute de Jusqu’à ce qu’il fasse jour, un documentaire de Caroline Berliner
- 05h30 : Concert de fin, par Vincent Desbuhayes
- 06h00 : Clôture et petit déjeuner

Le bar restera ouvert toute la nuit.

En pratique

Rencontre F®iction le 4 juin à 15h30 dans la Grande salle.

Séance d’écoute le samedi 4 juin dans l’Espace salon du Grand Varia :
Come, Come à 18h30
Toxcity à 20h
Entrée 5€, pass 3 jours 10€. Réservations via le site du Varia.

La Nuit de sons aura lieu dans la nuit du 4 au 5 juin au Théâtre Varia, de minuit à 6 h du matin.
Entrée gratuite, réservation indispensable.

Une initiative de la Scam, en partenariat avec la RTBF | La Première, Musiq’3 et l’Atelier de Création Sonore et Radiophonique

Dans la même rubrique

Liens utiles