Accueil du site / Home_fr / Actualités / Du côté des auteurs / Nos auteurs brillent : Sarah Hirtt

Sarah Hirtt a remporté le deuxième prix de la Cinéfondation à Cannes avec son court métrage "En attendant le dégel".

Le court métrage de Sarah Hirtt a été passé au fin tamis de la sélection cannoise : sélectionné parmi 1550 candidatures envoyées par 277 écoles, ce film de fin d’études produit par l’Insas a été retenu avec 17 autres pour être présenté au jurés de la Cinéfondation. Cette institution, avec à sa tête Gilles Jacob, Président du festival, vise à soutenir la création cinématographique dans le monde et à préparer la relève d’une nouvelle génération de cinéastes.

En attendant le dégel de Sarah Hirtt a obtenu le deuxième prix de 11.250€, remis à la jeune cinéaste en main propre par la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion, présidente du jury. Ce dernier a « décerné les prix à l’unanimité et souhaite féliciter les réalisateurs et réalisatrices pour l’excellence et la maturité de leur expression cinématographique. »

Les jurés ont primé un film qui chemine aux côtés de ses acteurs. François Neycken, Jean-Jacques Rausin et Claire Beugnies incarnent un trio de frères et soeurs que leurs parents ont affublé de prénoms en "V". Valéry, Victor et Vinciane se retrouvent à l’occasion d’un déménagement. La camionnette brinquebalante, le GPS qui passe à l’espagnol et les tensions préexistantes vont transformer le voyage en road movie révélateur.

Filmé sur fond de paysages wallons enneigés, au plus près des visages et des corps, En attendant le dégel dégage une mélancolie diffuse. Vous pouvez visionner le trailer ici.

Dans la même rubrique

Liens utiles