Accueil du site / Home_fr / Actualités / Du côté des auteurs / Charo Calvo, Phonobiographie #1

Partenaire sonore de plasticiens (Jan Fabre…), de documentaristes et de danseurs (Wim Vandekeybus…), Charo Calvo a remporté avec sa création "Phonobiography #1" l’EURADIO Ars Acustica Prix Palma 2014. Une manière de distinguer ce que le son peut projeter en nous d’évocation mémorielle.

Charo Calvo est compositrice de musique électroacoustique et sound designer. Depuis 20 ans, elle réalise des bandes sonores pour le cinéma, la danse, le théâtre et diverses installations disséminées au travers de l’Europe. Sa palette précise et réverbérante rythme et amplifie l’univers de plasticiens (Jan Fabre), de chorégraphes (Wim Vandekeybus, Sidi Lharbi Cherkaoui…) ou de documentaristes. Des extraits de ses travaux sont en écoute sur son site, qui permet de découvrir Anna (2012), sa première réalisation en collaboration avec Sonia Pastecchia - également produite par l’ACSR-, et ses pièces acousmatiques (mais oui, du grec akousma, bruit qu’on entend sans en voir la source (puis, par extension, sans la connaître).

Et puis, soudain, ou peut-être pas si fortuitement que cela, mais nous l’ignorons, en 2013, Charo Calvo revient sur ses pas et dresse un premier pan de sa Phonobiographie, un opus #1 qui résonne du grincement des trains et des échos de l’histoire. Elle dit : "C’était un jour d’hiver, à Madrid. J’ai pris l’express Puerta del Sol vers Bruxelles. À cette époque, Hendaya était le ter­mi­nus de nos trains. Les rails espa­gnols et fran­çais n’avaient pas le même écar­te­ment. Chez nous, les voies étaient plus étroites, petite mesure de défense prise par le gou­ver­ne­ment de Franco. On des­cen­dait du train, la valise dans une main et dans l’autre le pas­se­port bien serré. Au milieu de la nuit, on tra­ver­sait cet espace à ciel ouvert, clô­turé par des fils de métal ; cou­loir étroit et silen­cieux, inquié­tant, tierra de nadie, terre de personne. De l’autre côté, vingt-six ans d’une autre vie m’attendaient et, je crois que je le devinais déjà. Ce jour-là, je n’avais que vingt-six ans. Avant ce jour-là, il y a eu d’ autres jours, des mil­liers des jours que j’entends encore…" Elle ajoute : « La vie n’est pas ce que l’on a vécu, mais ce dont on se sou­vient et com­ment on s’en sou­vient » (Gabriel Garcia Marquez).

Cette texture déchirée du souvenir, le jury du Prix EURADIO Ars Acustica Prix Palma, qui distingue des oeuvres remarquable dans le domaine des arts acoustiques (radio, son, médias, musique électroacoustique, électronique…) lui a attribué son Premier prix. C’est heureux. C’est important. Mais peut-être pas autant que d’offrir à cette composition un espace mental pour se déployer, pour que revive en nous ce monde de l’exil et le scintillement des rails que le destin sème sur notre route. Partant(e) ? Entrez donc, c’est ici.

Phonobiographie 1#, une production acsr (Empreinte) avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Voir en ligne Site de Charo Calvo

Dans la même rubrique

Liens utiles